Le Guide des GTI
Le Guide des GTI Le Guide des GTI.fr revient sur l'histoire et l'évolution de toutes GTI, compactes sportives, petites sportives d'hier et d'aujourd'hui. Fiches techniques, présentations, reportages, le Guide des GTI.fr est un concentré de voitures de sport qui ravira tous les amoureux des voitures à haute performance... Peugeot 205 GTI, Golf GTI, Supercinq GT Turbo, Clio RS, Mégane RS, Focus RS, R8 Gordini... pas une ne manque à l'appel !
>ACCUEIL >CHRONOLOGIE

>PERFORMANCES

>FONDS D'ECRAN
>CATALOGUES >VOS GTI >SORTIES CIRCUIT
>GUIDE DES
GTI
>NEWS
>ESSAIS >DOSSIERS >COUPES ET CABRIOLETS >SERIES SPECIALES >REPORTAGES

>index du guide des GTI
Textes :
ALIS Webzine - Photos : D.R.


Projetons-nous en 1973. Volkswagen lance alors sur le marché une version particulièrement sportive de la Coccinelle. Le "petit bolide jaune et noir", tel qu'il est surnommé, se distingue du modèle classique de par la couleur noire du capot avant et du capot moteur, des pneus légèrement plus larges (5,5 au lieu de 5 pouces), des sièges sport avec appuie-tête (!) et un volant de direction en cuir véritable. Les caractéristiques techniques sont les mêmes : 1 600 cm3, 50 ch, sans plus ni moins. Malgré des performances somme toute modestes, le "modèle agressif de Volkswagen" s'attire les foudres des membres du Parlement fédéral allemand. L'accueil du public est toutefois positif et : les petites Coccinelles aux airs de Formule 1 se vendent comme des petits pains et préparent le terrain pour un projet, dont seules quelques personnes au sein de l'entreprise auront connaissance au cours des deux années suivantes.


Sobre mais dotée de détails qui la différencie immédiatement du reste de la gamme (touches de noir, baguettes rouges sur la calandre, petit spoiler avant, extensions d'ailes en plastique noir...).


Une paire de sièges baquets avec une sellerie à carreaux rouges et noirs, un volant trois branches sport, des manomètres additionnels dans le bas de la console centrale et une balle de golf en guise de levier de vitesses... C'est ça l'ambiance Golf GTI ! Sobre mais efficace...


Nous sommes toujours en 1973, plus précisément le 18 mars. En ce jour mémorable, l'ingénieur d'essai Alfons Löwenberg fait parvenir une note interne à quelques collègues du département Recherche et Développement (appelé R&D) pour les inviter à réfléchir à la production d'un véhicule résolument sportif. Un modèle se trouve en effet en phase de développement sous le code de projet EA 337 (code de la future Golf en interne) et une traction avant moderne délivrant une puissance importante permettrait de conquérir un tout nouveau public.


Un ordre officiel est transmis fin mai aux ingénieurs du département de développement : ceux-ci doivent mettre au point une variante sportive de la Golf. Les amateurs vont bientôt pouvoir se mettre au volant de la Golf GTI !


Herbert Schuster, le nouveau directeur du département d'essai, met immédiatement l'accent sur le développement du châssis. Pour des raisons de coûts, il réduit la largeur des roues de 6,0 à 5,5 pouces et décide de les chausser de pneus 175/70 HR 13, mais il équipe dans le même temps les essieux avant et arrière de barres stabilisatrices et parvient à équilibrer de manière optimale la combinaison ressort/amortisseur, créant ainsi un compromis parfait entre sportivité et confort. Le moteur à injection ultramoderne de 1,6 l et 110 ch est développé simultanément en coopération avec Audi.


Depuis, déjà 6 générations de Golf GTI se sont succédées et plus de 1,7 millions de Golf GTI ont été produites depuis 1975... Un sacré phénomène qui va donner corps à un nouveau segment de marché : les GTI !

CHRONOLOGIE

1976 : Débuts de la Golf GTI 1re génération (1.6, 81 kW / 110 ch).
1979 : Remodelage de la Golf GTI.
1982 : La Golf GTI gagne en puissance (1.8, 82 kW / 112 ch)
1983 : Lancement de la " Pirelli GTI "
1984 : Débuts de la Golf GTI 2e génération (1.8, 82 kW / 112 ch).
Lancement du catalyseur (79 kW / 107 ch au lieu de 82 kW / 112 ch).
1985 : Remodelage, doubles optiques et sortie d'échappement double.
1986 : Lancement de la Golf GTI 16V (1.8, 102 kW / 139 ch sans catalyseur et 95 kW / 129 ch avec catalyseur)
1990 : Lancement de la Golf GTI G60 (1.8, 118 kW / 160 ch).
1991 : Débuts de la Golf GTI 3e génération (2.0, 85 kW/115 ch).
1992 : Lancement de la Golf GTI 16V (2.0, 110 kW/150 ch).
1996 : Présentation du modèle anniversaire " 20 ans de GTI " et première version 1.9 TDI 81 kW/110 ch)
1998 : Débuts de la Golf GTI 4e génération (1.8 T, 110 kW/150 ch, 2.3 V5 110 kW/150 ch et 1.9 TDI, 81 kW / 90 ch) ; ultérieurement 2.3 V5 125 kW/170 ch, 1.9 TDI 85 kW / 115 ch et 96 kW / 130 ch).
2000 : Lancement de la Golf GTI TDI alors la plus puissante (1.9 TDI 110 kW / 150 ch).
2001 : Lancement de la Golf GTI " GTI 25th " (1.8 T 132 kW / 180 ch).
2004 : Débuts de la Golf GTI 5e génération (2.0 TSI 147 kW / 200 ch et boîte DSG 6 vitesses en option).
2006 : Présentation du modèle anniversaire " Golf GTI Edition 30 " (2.0 TSI 169 kW / 230 ch).
2007 : Présentation de la série spéciale " Golf Pirelli GTI " (2.0 TSI 169 kW / 230 ch).
2008 : Première mondiale de la Golf GTI 6e génération en octobre au Mondial de l'automobile de Paris sous la forme d'un concept.
2009 : Débuts de la Golf GTI 6e génération, Présentation à la presse internationale en mars/avril dans le sud de la France ; inauguration de la phase de lancement en Europe (2.0 TSI 155 kW / 210 ch et boîte DSG 6 vitesses en option).

 
>GUIDE DES GTI
PRATIQUE
Contact
Avant-Propos
Annuaire
Petites Annonces GTI
Boutique
Stages de pilotage
Livre d'or - la presse en parle
>GUIDE DES GTI
PASSION
>Fonds d'écran GTI
>Forum
>Performances comparées GTI
>News GTI
>Catalogues et Brochures des GTI
>Historique des GTI
>Sondages sur les GTI
>Reportages GTI
>Les GTI "séries spéciales"
>Vous et votre GTI
>Liens GTI
>Chronologie des GTI

© Toute reproduction, même partielle et quel qu'en soit le support est interdite sans autorisation préalable du webmaster du site du Guide des GTI.fr.

Le Guide des GTI.fr est une publication de ALIS Webzine


Le Guide des GTI

Roadster smart Passion
Ecurie Cavallino
Alpine-Renault GTA
Mégane RS Passion
Wallpapers Automobiles
Fan de Mercedes-AMG

>GUIDE DES GTI >REPORTAGES
>VOLKSWAGEN GOLF GTI STORY
Alors que la future Golf qui va venir donner un souffle nouveau en 1974 à la gamme Volkswagen et l'inusable Coccinelle, quelques passionnés se prêtent au jeu de préparer une Golf Sport en "perruque", sans l'aval de la direction. En effet, la future Golf semble se prêter à merveille à une version vitaminée ! Après l'accord de la direction de Volkswagen qui s'engage prudemment sur une série de 5 000 Golf GTI, c'est le démarrage d'une fantastique saga à compter de septembre 1975, date de la présentation officielle de la Golf GTI. Depuis, déjà 6 générations de Golf GTI se sont succédées et plus de 1,7 millions de Golf GTI ont été produites depuis 1975... Un sacré phénomène qui va donner corps à un nouveau segment de marché : les GTI !
Textes : N. LISZEWSKI Photos : DR.
 
15/03/2010
a sportive au succès mondial est née dans l'ombre en 1973. La Golf GTI est un véritable phénomène, une marque au sein de la marque Volkswagen, une vision automobile, un modèle de design incomparable, la référence dans le segment des compactes sportives, vendue aujourd'hui à 1,7 million d'exemplaires. De nombreux récits spectaculaires entourent la naissance de la première Golf GTI (Gran Turismo Injection). Ils s'accordent cependant tous sur l'existence d'une "alliance secrète" d'hommes qui sont parvenus, malgré les aléas

du temps et la frilosité de la hiérarchie, à lancer la production en série de la Golf GTI. De nombreux faits rapportés dans ces récits sont avérés, mais beaucoup d'autres se sont perdus dans les brumes du temps et ne correspondent plus à la réalité. Une chose est certaine : la Golf GTI est l'œuvre géniale d'une poignée d'hommes. Voilà leur histoire et celle de la toute première Golf GTI.

TOUT COMMENCE BIEN SÛR AVEC LA COCCINELLE
Projetons-nous en 1973. Volkswagen lance alors sur le marché une version particulièrement sportive de la Coccinelle. Le "petit bolide jaune et noir", tel qu'il est surnommé, se distingue du modèle classique de par la couleur noire du capot avant et du capot moteur, des pneus légèrement plus larges (5,5 au lieu de 5 pouces), des sièges sport avec appuie-tête (!) et un volant de direction en cuir véritable. Les caractéristiques techniques sont les mêmes : 1 600 cm3, 50 ch, sans plus ni moins. Malgré des performances somme toute modestes, le "modèle agressif de Volkswagen" s'attire les foudres des membres du Parlement fédéral allemand. L'accueil du public est toutefois positif et : les petites Coccinelles aux airs de Formule 1 se vendent comme des petits pains et préparent le terrain pour un projet, dont seules quelques personnes au sein de l'entreprise auront connaissance au cours des deux années suivantes.

LES HOMMES DE LA PREMIÈRE HEURE S'ORGANISENT
Nous sommes toujours en 1973, plus précisément le 18 mars. En ce jour mémorable, l'ingénieur d'essai Alfons Löwenberg fait parvenir une note interne à quelques collègues du département Recherche et Développement (appelé R&D) pour les inviter à réfléchir à la production d'un véhicule résolument sportif. Un modèle se trouve en effet en phase de développement sous le code de projet EA 337 (code de la future Golf en interne) et une traction avant moderne délivrant une puissance importante permettrait de conquérir un tout nouveau public. Les intéressés se montrent d'abord réservés. Seuls le spécialiste des trains roulants Herbert Horntrich et le chef du développement Hermann Hablitzel commencent à se soucier du projet de Löwenberg. Mais Löwenberg ne lâche pas prise et trouve d'autres alliés tels que le responsable du marketing Horst-Dieter Schwittlinsky et le directeur de presse Anton Konrad. Ce dernier, qui dirigea pendant de nombreuses années l'association de Formule 5 et qui pratique la course en amateur, est particulièrement enthousiasmé par le projet. Mais il sait pertinemment que la jeune pousse du nom de "sportivité" doit être cultivée dans la plus grande discrétion. Les coûts de développement élevés du nouveau modèle, qui donneront naissance à la Golf en 1974, grèvent déjà fortement le budget.

RENDEZ-VOUS SECRET AUTOUR D'UNE TABLE
Konrad convie alors les développeurs du groupe de travail souterrain "Golf Sport" à son domicile. Réunis autour d'une table tels des conspirateurs, Hablitzel, Horntrich, Konrad, Löwenberg et Schwittlinsky débattent des différentes possibilités. Hablitzel prend à présent pleinement part à l'entreprise. Avec son accord tacite, Löwenberg et Horntrich se mettent rapidement au travail. Ils équipent un prototype Scirocco d'un châssis extrêmement rigide, l'abaissent de manière draconienne, boostent le moteur 1,5 l du Scirocco d'une puissance nominale de 85 ch à 100 ch au moyen d'un carburateur double corps à ouverture différenciée et, cerise sur le gâteau, le dotent d'un échappement qui a l'apparence et la sonorité d'un conduit de chauffage.

LE PROTOTYPE 1 DÉPASSE LA MESURE
Il s'agissait d'un "monstre de métal hurlant", se souvient aujourd'hui Konrad. Le groupe de travail secret se met rapidement d'accord sur un point : la flèche a manqué sa cible. La Golf Sport doit certes avoir une allure sportive, mais il ne faut pas pour autant outrepasser certaines limites. Löwenberg et Horntrich conçoivent alors une version plus civilisée : bien qu'intégrant certains compromis, cette version n'en est pas moins dynamique. Le résultat suscite l'enthousiasme parmi les membres de l'assemblée secrète et pousse même Hablitzel à soumettre le projet à Ernst Fiala, directeur du comité de développement. Son verdict à propos de ce qu'il qualifie de jouet de sport pour grands enfants est bref et sans appel : "Trop cher, vous êtes complètement fous". Hablitzel et ses hommes ne se laissent cependant pas démotiver. Bien que le prototype de la Golf Sport inspiré de la Scirocco soit déclaré officiellement " châssis expérimental ", il continue à être développé officieusement. Löwenberg se charge du travail de précision sur le moteur. Horntrich adapte le châssis aux pneumatiques de plus grande largeur : les 205/60 HR 13 sont les nouveaux pneus qui, à l'époque, faisaient pâlir même une Porsche 911. Le véhicule de sport allemand par excellence était encore équipé en 1974 de pneus 185/70.

LE COMITÉ DONNE SON FEU VERT AU PRINTEMPS 1975
Bien évidemment, le "châssis expérimental" remporte un vif succès lorsque Hablitzel & Co. présentent au comité leurs projets actuels sur le parcours d'essai Volkswagen à Ehra Lessien. Même Fiala ne peut masquer son enthousiasme devant la Golf Sport en tenue Scirocco et décide de passer immédiatement aux choses sérieuses. Un ordre officiel est transmis fin mai aux ingénieurs du département de développement : ceux-ci doivent mettre au point une variante sportive de la Golf.

LA GOLF DEVIENT GTI
Le département commercial entrevoit dans le même temps de réelles opportunités sur le marché pour une Golf sportive. De plus, Volkswagen doit absolument présenter un modèle phare au Mondial de l'Automobile de Francfort. Le projet est soudainement porté de toutes parts. Six prototypes déclinés en plusieurs versions sont mis au point - du modèle ultrasportif à une version confort plus bourgeoise. Le chef designer Herbert Schäfer est chargé d'apporter à la future GTI ces petits détails qui la démarqueront nettement de ses rivales. Citons pour exemple les bordures rouges sur la grille de calandre, le spoiler avant plus imposant, les élargisseurs de bas de caisse en plastique très élégants, le contour en noir mat du pare-brise, le ciel de pavillon noir, la balle de golf sur le levier des vitesses et les sièges sport revêtus d'un tissu à carreaux.

FINITIONS TECHNIQUES
Herbert Schuster, le nouveau directeur du département d'essai, met immédiatement l'accent sur le développement du châssis. Pour des raisons de coûts, il réduit la largeur des roues de 6,0 à 5,5 pouces et décide de les chausser de pneus 175/70 HR 13, mais il équipe dans le même temps les essieux avant et arrière de barres stabilisatrices et parvient à équilibrer de manière optimale la combinaison ressort/amortisseur, créant ainsi un compromis parfait entre sportivité et confort. Le moteur à injection ultramoderne de 1,6 l et 110 ch est développé simultanément en coopération avec Audi.

PREMIÈRE AU MONDIAL DE L'AUTOMOBILE DE 1975
La troupe autrefois secrète réussit à boucler le projet à temps. Le 11 septembre 1975, alors que le Mondial de l'Automobile ouvre ses portes à Francfort, une star vêtue de rouge célèbre ses débuts sur le stand Volkswagen : la Golf GTI. " La Volkswagen la plus rapide de tous les temps", voici le message véhiculé par la publicité et il ne s'agit pas de paroles en l'air. La Golf GTI franchit les 100 km en seulement 9 secondes environ, laissant dans son sillage des véhicules nettement plus chers et plus imposants. Le prix de "moins de 13 000 DM" (moins de 6 500 euros), annoncé avec prudence, reste inférieur d'au moins 5 000 DM (2 500 euros) à celui de ses plus grandes rivales allemandes. Résultat : poussé par l'engouement du public, le comité se voit littéralement obligé de lancer la production d'une édition spéciale de 5 000 exemplaires.

LA PASSION GTI COMMENCE
La Golf GTI est enfin commercialisée à 13 850 DM (6 925 euros) au cours de l'année 1976. Malgré le prix, il se vend cette même année dix fois plus de véhicules que le nombre prévu. Rien d'étonnant à cela : "Franchir un col dans les Alpes au volant d'une GTI, c'est sans aucun doute le rêve de tout automobiliste", se plaît à discourir un journaliste du magazine "Auto, Motor und Sport". Trente-trois ans plus tard, il n'y a rien à ajouter.

Nous remercions vivement Aurélien webmaster du site de Golf Passion GTI.com pour sa gentillesse, sa disponibilité et surtout ses conseils éclairés. Nous vous conseillons de consulter son site animé par des fondus et connaisseurs des GTI de Wolfgsburg : Golf Passion GTI.com

>Témoignages, retrouvez des passionnés propriétaires de GTI et sportives dans la rubrique "Vous et Votre GTI"

Vous et Votre GTI

>Fonds d'écran GTI et sportives compactes

Fonds d'écran GTI et petites sportives

>Retrouvez nos annonces de GTI et petites sportives d'occasion ci-dessous :
Annonces Renault sportives d'occasion

 

Les marques les plus consultées :

>Opel

Les GTI les plus consultées :

>ACCUEIL >CHRONOLOGIE

>PERFORMANCES

>FONDS D'ECRAN
>CATALOGUES >VOS GTI >SORTIES CIRCUIT
>GUIDE DES
GTI
>NEWS
>ESSAIS >DOSSIERS >COUPES ET CABRIOLETS >SERIES SPECIALES >REPORTAGES
Le Guide des GTI et petites sportives - Voitures de Sport - Renault Sportives - Renault - Volkswagen - Peugeot - Alfa Romeo - Audi - Citroën - Seat - Toyota -Honda - Mazda - Opel - Autobianchi - Lancia - Suzuki - Talbot - Volvo - NSU - Mitsubishi - Rover - Innocenti - Mini - Daihatsu - Ford - Fiat - Austin - smart - Roadster smart passion - Alfa Romeo Alfetta GTV - Ecurie Cavallino - Ferrari - Alpine GTA V6 turbo - La tonne maxi - Mercedes-Benz - AMG - Forum Mercedes-Benz - Forum AMG - GTI - XSI - GSI - GTE - S16 - VR6 - 16 soupapes - 16V - RS - Renault Sport - Rallye - GT-ie - 4WD - R32 - OPC - ST - GT - CDi - Sport - Alpine - Lotus - F1 Team - R26 - F1 Team R26 - A5 - A5 Turbo - Turbo 2 - Mégane RS Passion - GT/E - Kadett - Supercinq - GT Turbo - Alain Oreille - Raider - Nürburgring Edition - Edition 30 - Pirelli - edition sportstyle - boutique - cadeaux - noel - st valentin - Abarth - esse-esse - Michael Schumacher - Schumacher GP - R3 - ST500 - Griffe - R26.R - MiTo - T-JET - Echappement - Vauxhall - Chevette - VXR - Artic Edition - XR2 - XR2i - RS 1800 - RS Turbo - XR3 - XR3i - Sporting - Guide des GTI - Monte Carlo - Rallye 1 - VR6 - Match - Cup - Clio RS - Golf GTI - Le Mans - Energy - BRM - CTR EP3 - BMW - Le Mans Classic - MG - ZR -

>Le Guide des Sportives, retrouvez toutes les voitures de sport sur le site Le Guide des Sportives, le guide des voitures de sport sur le net.

>>Discuter des Renault Sport et Renault Sportives dans le forum RS Team      
205 GTI Passion
Clio RS Passion : le site des amateurs de Clio RS et dérivées